welcome message
Bienvenue sur SΔLEM, forum RPG fantastique se déroulant dans la célèbre ville de sorcières
De nombreux scénarios sont à prendre, n'hésitez pas à aller jeter un oeil ;)
N'oubliez pas de lire TOUTES les annexes c'est important !
rappels
NOUS RAPPELONS QUE LES FUTURES SUPRÊMES NE SONT JOUABLES QUE SOUS LA FORME DES MINI PVs
Merci également de ne pas créer votre petit coven à vous,
la liste des cercles étrangers se trouve ici

salem cey le bien
N'oubliez de voter régulièrement sur le Top Site
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet BAZZART
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum :D

Partagez | .
 

 
La magie n’existe et ne perdure que parce qu’il y a des secrets
☾ les covens



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


SΔLEM + Je vois tout, je sais tout
avatar
SO YOU WANNA PLAY WITH MAGIC
i put a spell on you


 
SΔLEM + Je vois tout, je sais tout
☾ SORTILEGES : 223

☾ POTIONS CONCOCTEES : 2693

☾ ARRIVEE A SALEM : 01/04/2014

☾ EMPLOI/LOISIRS : surveiller cette ville, ces habitants maudits, damnés et magiques ou même ces pauvres âmes qui n'ont connaissance du mystère ou n'y accordent que peu de crédit.

☾ HUMEUR : poker face.

☾ YOUR BOOK OF SHADOWS :




Datura & Ellipsis
l'histoive des deux covens
« Margaret Murray proclama que, depuis la nuit des temps les adeptes du culte de Diane, connues sous le terme populaire de sorcières à travers l'Europe, étaient organisées en groupes de 13 membres, appelés covens  »
L’histoire de Salem est parait-il connue de tous, relatée dans des livres, des documentaires, des musées, vous foulez les pavés de la ville votre guide touristique sous le bras et pensez fièrement tout connaître de ses secrets mais qu’en est-il des mythes dont on ne parle pas ? Des légendes oubliées, moquées et reléguées à des ragots de vieillards aux idées embrouillées. On dit pourtant que Salem a deux histoires, celle que tous racontent humains comme sorciers et celle bien moins célèbre qui dispersa la magie et divisa la ville en deux camps bien distincts. Peu de sorciers y accordent du crédit et pourtant elle fait partie d’eux, comment construire l’avenir sans se pencher sur le passé ?

La naissance de deux Cercles

Avant que la suspicion naisse de toute part et que la chasse aux sorcières n’explose la magie se développait et évoluait en paix à Salem, les sorciers se réunissaient sans craintes de persécutions à venir, d’accusations odieuses. Le clan de Salem était composé de plusieurs familles de sorciers très puissants, la plupart de sang noble qui pratiquaient la magie de générations en générations, cependant le cercle connaissaient des divisions, divergences d’opinions qui parfois créaient des conflits internes par chance toujours maîtrisés par la Suprême en poste. L’ordre des choses fut bousculé lorsqu’une de ces illustres familles, les Merryweather, vit naître des jumeaux, un garçon et une fille. En grandissant ils se révélèrent plus habiles que le reste de leur clan à pratiquer la magie, leurs dons se manifestèrent fort tôt si bien qu’à peine âgé de dix-huit ans l’un et l'autre ont développé pas moins de cinq pouvoirs individuels. Il était évident que parmi eux se trouvait la future Suprême du cercle de Salem. La pression et la compétition que leur coven leur imposait participa activement à éloigner le frère et la sœur, leurs personnalités depuis toujours diamétralement opposées ne favorisaient en rien l’entente déjà fragile entre eux. Lorsque l’épreuve des Sept Merveilles arriva chacun avait déjà misé ses espoirs sur l’un, ou sur l’autre, cependant se produisit alors l’impensable, l’impossible. Ils ressortirent tous deux victorieux de cette lutte, ayant révélé sept pouvoirs, ayant l’un comme l’autre mérité le titre de Suprême. Du jamais vu encore qui jamais ne se reproduisit. Aucun clan n’est doté de deux Suprême, cela n’est pas acceptable, cela va à l’encontre des lois, des règles fondamentales de la magie, de la nature. Dans un premier temps cette nouvelle surprenante en réjouit plus d’un, il n’y avait pas à faire de choix, la nature elle-même avait décidé de désigner deux guides. Ils se fourvoyaient, le premier né, le plus sombre et belliqueux des deux, n’avait en rien envie de partager le pouvoir de décision avec sa cadette, il avait besoin de ce choix et il le réclamait. Il était l’aîné et pensait de ce fait que le titre de Suprême lui revenait de droit, sa sœur elle était moins rusée que lui, moins audacieuse également mais plus à l’écoute du reste de la communauté magique et plus appréciée aussi. Ils tentèrent un temps de cohabiter mais ce fut un échec, leur vision était différente, leurs pratiques de la magie également. Leurs querelles incessantes donna naissance à un climat de tensions et de méfiance au sein du clan qui progressivement se divisa en deux, d’une part ceux qui partageaient les aspirations de la sœur, d’autre part ceux qui partageaient les ambitions du frère. Ce dernier décida de quitter le coven invitant certains sorciers à le suivre, ce qu’ils firent, il en prit la tête et une alliance naquit entre les deux cercles. Alliance fragile mais néanmoins existante. Le premier cercle, celui qui avait toujours perduré à Salem trouvait l’essence de sa magie dans les éléments, proche de la nature et respectueux de ses forces et des entités qui y étaient liées. Le second se spécialisait dans la manipulation de l’esprit, tirant leurs pouvoirs de l’intelligence et de l’affectivité de ceux qui les entouraient. C’est ainsi que les Datura et les Ellipsis virent le jour.
/ !\ Les descendants des Merryweather ne sont à ce jour pas jouables, merci d'en tenir compte et de ne pas tenter d'en jouer un. / !\

Une séparation inévitable

La chasse aux sorcières termina de diviser définitivement les deux cercles de Salem, les Ellipsis ne supportant pas l’idée de se terrer et d’attendre, de prendre la fuite quand les Datura tentaient de calmer le jeu, de prendre du recul dans cette situation de crise. La majorité était contre l’idée de rentrer en conflit avec les chasseurs jugeant l’enjeu trop important, ne voulant pas prendre le risque de faire courir de plus grands dangers encore à leur espèce mais les Ellipsis eux étaient d’avis de prendre des mesures bien plus radicales contre la race humaine. C’est bien la question des humains qui les sépara bien plus que le reste, lorsque les Ellipsis prirent la décision d’ignorer les avertissements du Conseil et que le conflit avec les Voyageurs éclata, les Datura s’élevèrent ouvertement contre leurs semblables. Le conflit atteignit son apogée lors de la Lune Rouge de Salem, jour où la ville fut partagée entre les deux cercles, le Sud devint ainsi le territoire des Ellipsis et le Nord celui des Datura.

Une promesse de paix

Une trêve fut passée il y a cinquante ans entre les deux clans, Elvyna Zauberin et Elizabeth Mitchell les Suprêmes à leur tête à cette époque furent à l’origine de ce pacte sacré qui s’est fragilisé considérablement depuis qu’Arysta Ingwerwood occupe le poste de Suprême des Ellipsis. Cette dernière ne montre aucune bonne volonté à coopérer et travailler avec les Datura si ce n’est quand cela sert ses propres intérêts ou ceux de son cercle. Calixte et elle ont beau faire bonne figure personne n’est dupe et la communauté des sorcières de Salem craint pour leur paix retrouvée. Le bruit court que dans l’ombre le nombre de chasseurs augmente, plus soudés que jamais lorsque les sorcières elles ont visiblement bien du mal à allier leur force. Ce n’est un secret pour personne, à Salem ou ailleurs tout le monde a bien conscience que les deux Suprêmes se vouent une haine farouche. Pourtant elles ne peuvent pas ouvertement la clamer ni même entrer en conflit direct. N’oublions pas que les deux clans sont étroitement liés. Après tout, ceci n’est qu’une histoire de famille n’est-ce pas ? Et en famille il est bien connu que tout se sait mais rien ne se dit.  


annexe par salem et pour salem, toute reproduction interdite.



Dernière édition par SALEM le Mer 23 Sep - 14:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


SΔLEM + Je vois tout, je sais tout
avatar
SO YOU WANNA PLAY WITH MAGIC
i put a spell on you


 
SΔLEM + Je vois tout, je sais tout
☾ SORTILEGES : 223

☾ POTIONS CONCOCTEES : 2693

☾ ARRIVEE A SALEM : 01/04/2014

☾ EMPLOI/LOISIRS : surveiller cette ville, ces habitants maudits, damnés et magiques ou même ces pauvres âmes qui n'ont connaissance du mystère ou n'y accordent que peu de crédit.

☾ HUMEUR : poker face.

☾ YOUR BOOK OF SHADOWS :




magic is all around you
LES AUTRES CLANS DANS LE MONDE
« Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recettes se côtoient. »
Avant toute chose, nous tenons à rappeler en ce qui concerne les spécialités que celles-ci ne sont pas toujours de rigueur, un sorcier venant de Phoenix n'aura pas forcément le don de pyrokinésie, il sera en revanche à l'aise avec des sorts de création de flammes car il a été habitué à cette pratique depuis son enfance. De même un sorcier d'Oslo n'aura pas obligatoirement des prémonitions, mais il saura utiliser avec justesse des cartes de tarot ou interpréter les signes et aura certainement la mentalité propre à son cercle.

Who controls the past controls the future. Who controls the present controls the past.
clan auguries d'oslo

Suprême : Frigg Magnhild Audhild Nygård. A la fois déesse de son clan et sorcière d’excellence, elle règne d’une main de maître, parfois plus fermement qu’un homme, elle connaît l’avenir et la destinée de tous ceux qu’elle rencontre, mais ne dévoile jamais ses secrets telle la magicienne Frigg de la mythologie nordique dont on lui a donné le prénom.

Nombre de membres & mentalité : Réputé pour être un clan secret, délicat et discret avec sa part de mystère, peu nombreux sont les initiés. L’art divinatoire transmis au sein de ce clan demande patience et contrôle de soi pour éviter à des éléments parasites de venir fausser la justesse des prédictions, alors, long est le chemin pour devenir un vrai Auguries. Les anciens sont les plus respectés de ce clan aussi se permettent-ils de juger sévèrement leurs cadets exigeant d’eux l’excellence dans leur domaine, ce pourquoi le clan ne compte qu’une trentaine de membres permanents, les autres ayant abandonnés leur spécialité en raison de la mentalité glaciale et stricte des Auguries qui ne fonctionnent qu’au talent et n’hésitent pas à traîner un sorcier divergent devant le Concilium. Le bien de tous, avant les sentiments.

Spécialité : La divination est l'art occulte de découvrir ce qui est inconnu : l'avenir, le caché, le passé, les trésors, les maladies invisibles, les secrets, les mystères... et cela par des moyens divers et variés, spontanés ou codifiés, populaires ou savants, propres à chaque sorcier, à chaque profil de celui qui naît Auguries : astrologie, cartomancie, sortilèges, songes, boule de cristal, études des viscères d'un animal sacrifié pour en voir les malformations etc. Ainsi les nordiques peuvent être considérés comme des diseurs de bonne aventure mais attention, ne prenez pas leur science à la légère, tout ce qui sort de leur bouche est vrai, parfois pour le malheur de ceux qui les écoutent. Art aléatoire, la divination n’en reste pas moins mystérieuse, la prédiction pouvant s’appliquer dans deux jours comme dans deux ans. Aussi ce clan est-il souvent sollicité par le Concilium pour prendre des décisions qui auront un impact sur le futur. Les Auguries eux-mêmes interprètent les signes avant de se lancer dans une entreprise, il s’agit d’une coutume, les nordiques sont d’ailleurs réputés pour avoir un bon instinct et pressentir les événements ou cerner les personnes et ce quand bien même ils n’auraient aucun don de divination, cela serait dans leurs gênes.



La femme est une eau fraîche qui tue, une eau profonde qui noie.
clan seiren de thasos

Suprême : Afrós Hippolyte Delphini Delenikas. La sirène à la voix langoureuse et enchanteresse, la gracieuse, on dit que ceux qui l’ont rencontrée ont été éblouis autant par sa maîtrise de l’élément aquatique que par son visage et son charisme. Elle incarne la délicatesse et la féminité des sorcières cachant un esprit beaucoup plus mutilé.

Nombre de membres & mentalité : Les Seiren ne sont pas nombreuses, comptant une vingtaine de membres tout au plus, mais parmi elles se cachent des sorcières d’exception. La particularité des Seiren résidant principalement dans le fait qu’elles haïssent les hommes, étant comme leurs ancêtres des femmes indépendantes et insoumises. De plus, l’eau étant une entité féminine, la naissance d’un mâle serait signe du mauvais œil chez ce cercle de sorcières, d’où les fréquents sacrifices de bébés de sexe masculin (des bébés humains seulement, les bébés sorciers eux sont simplement mis de côté dans le fonctionnement du clan) que les Seiren pratiquent durant les nuits de sabbat pour s’assurer prospérité. Ô combien orgueilleuses, elles ont leurs propres lois et défient le Sénat car selon elles la magie est faite pour être consommée et non pour être bridée. Elles n’ont bizarrement jamais  été menacées par des chasseurs, leur clan étant caché sur une île dont elles ont le contrôle et administrent les allées-venues. N’ayant ainsi jamais été traquées elles se fichent des lois et exposent leur magie à Thasos, elles n’ont peur de rien et ne savent pas se tempérer.

Spécialité : L’hydrokinésie est le type de magie permettant de créer l’eau et de la manipuler sous toutes ses formes, à l’état solide, liquide ou de vapeur. Elle permet aussi la création de typhons, de grandes marées, de phénomènes naturels très impressionnants, l’eau étant un élément à double face, calme ou déchaînée. Aussi, le type de magie des Seiren est à leur image, très féminin, mais aussi indomptable, et derrière la spécialité délicate qu’est l’hydrokinésie, ces sorcières cachent un visage odieux, elles ont d’ailleurs pour réputation d’être fourbes, de se faufiler telles des anguilles lorsqu’on leur impose une sanction pour leur pratique trop fréquente de la magie noire.



Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
clan salamandrae de phoenix

Suprême : Eleonora Ruby Crimson Hepburn  un regard vif, une démarche fière, un caractère explosif. Elle n’a rien d’une bonne guide pour son clan étant trop personnelle, farouche. Certains la surnomment la « Mère des Dragons », célèbre pour ses talents de pyrokinésie et son franc parlé. Elle ne passe définitivement pas par quatre chemins pour toucher sa cible.

Nombre de membres & mentalité : A l’image de leur Suprême, les Salamandrae ont un caractère de feu sans aucune nuance. Ils sont connus pour leur audace et leur impulsivité, il suffit de peu pour les mettre en colère ce qui peut parfois les desservir, car à tout faire dans l’agressivité on y perd beaucoup. Les Salamandrae sont au nombre de trente-six, ils sont tous fiers de leur clan et le portent haut dans leur estime bien qu’ils ne soient en fait que les descendants d’anciens Datura, les héritiers de ceux qui ont fuit les bûchers de Salem pour se réfugier à Phoenix, ce pourquoi aujourd’hui encore demeure une complicité, une alliance tacite, entre ces deux cercles. Toutefois, n’osez pas dire à ces sorciers qu'ils sont des fuyards, ils prendraient vos paroles comme une insulte ! Victimes des mauvaises langues à cause de leur tempérament, ils sont aussi surnommés les « Immortels » ou bien les « Increvables » car il a été prouvé avec le temps qu’ils sont d’une nature robuste ne fléchissant pas facilement, ils semblent renaître de leurs cendres comme le phénix à chaque coup porté, et alors que vous pensez ressortir victorieux de l’affrontement, ils n’auront certainement pas dit leur dernier mot.

Spécialité : La pyrokinésie ou l’art de manier le feu, de contrôler l’élément à son bon grès, celui-ci même qui fut le bourreau des sorcières jadis. C’est à Phoenix que sa pratique est la plus intense, ici que chaque membre apprend dès son plus jeune âge à maîtriser l’énergie des flammes à l’aide de formules alors que d’autres se découvrent pyrokinésistes lors de leur seizième lune. Les Salamandrae jouent avec l’un des éléments les plus dangereux, y puisant leur énergie, certains disent que pour cette raison leur peau serait presqu’immunisée contre la chaleur des flammes ou que leur température corporelle serait plus élevée, mais ceci reste des rumeurs. Ce qui est certain, c’est que outre leur don évident pour contrôler les incendies, les brasiers, le clan de Phoenix est aussi réputé pour ses poisons en tout genre ou ses potions aux effets hallucinogènes capables d’intoxiquer l’esprit des autres.



proverbe arabe là
clan des Faucons Nacrés de beyrouth

Suprême : Taimim El-Jabar le chef adoré et acclamé des faucons nacrés. Il s’apparente d’ailleurs plus à un sultan qu’une Suprême, régnant en maître absolu sur son clan, sa parole est d’or le reste n’a qu’à suivre, il suit.  La plupart des autres Suprêmes  rencontrent bien des difficultés à traiter avec lui car s’il est de notoriété publique que son cercle accueille fort bien les étrangers Taimim est aussi célèbre pour sa susceptibilité,  toute offense à lui ou à son clan sera sévèrement punie. De nature orgueilleuse et narcissique il entretient un culte de la personnalité à Beyrouth se faisant d’ailleurs surnommé « Le prince de Sable » par les sorciers de son coven. S’il donne  l’image d’un chef oisif, bon-vivant voir insouciant il n’en est rien. A l’instar de son clan il est maître dans l’art de l’illusion et de la manipulation alors ne vous fiez surtout pas aux apparences, se risquer à un bras de fer avec Taimim El-Jabar c’est en ressortir perdant.

Nombre de membres & mentalité : Les faucons nacrés comptent une trentaine de membres majoritairement de sexe masculin car la femme a très peu de place au sein de leur clan et aucun pouvoir de décision. Ils ne cachent pas leur misogynie et n’en ont aucunement honte,  elle fait partie de leur mentalité car ils ont toujours évolué dans un monde où très peu de sorcières affirmaient leurs pouvoirs. Libres et insoumis ils détestent devoir se plier à d’autres règles que les leurs et le Sénat rencontre bien des problèmes avec eux n’arrivant pas à les contrôler. On raconte que la toute première suprême de leur clan Rajula Al-Zâhar serait encore vivant aujourd’hui et ferait partie des huit de Conseil ce qui bien sur complique encore plus la tâche du Sénat. Pour cette raison les sorciers de Beyrouth prennent bon nombre de libertés et ont tendance à se croire tout permis. La plupart d’entre eux sont à l’image de leur chef, fiers et se pensant supérieurs aux autres clans.

Spécialité : Le cercle de Beyrouth jouie d’une fort belle réputation, de part le monde ils sont des sorciers craints pour leur maîtrise des illusions et leur capacité à duper leurs semblables. Ils sont experts dans l’art de la manipulation, s’insinuant dans vos esprits ou vos rêves tels des serpents. Leurs pouvoirs peuvent ainsi altérer vos sens, votre perception de la réalité, étant alors capables de vous faire subir des supplices bien pires que la mort, invraisemblables mais qu’importe puisque votre esprit perturbé ne distinguera pas la différence. Avec eux impossible de discerner le vrai du faux. Joueurs mais mauvais perdants ils ne s’engagent jamais dans une partie sans avoir assurément toujours un coup d’avance.


proverbe chinois là
clan 沉默 de pékin

Suprême : Feng Tl’en – Khuan ou comme son prénom l’indique « Le Dieu qui accorde le bonheur ». Il est à l’image de son nom un chef de clan qui accorde énormément d’importance au bien-être de celui-ci et à son développement. Il est dit de part le monde qu’il est la plus vieille Suprême en poste ayant paraît-il plus de quatre-vingt ans, nul ne sait ce qu’il en est en réalité. Tl’en-Khuan se déplace très peu et reste très discret que ce soit sur les activités de son cercle ou ses décisions politiques auprès du Concilium. Il est très respecté dans le monde magique et souvent consulté pour sa sagesse et ses judicieux conseils.

Nombre de membres & mentalité : Les 沉默 rebaptisés par les occidentaux « silent witches » seraient aussi nombreux que les sorciers de Salem, cela dit leur clan compte en réalité bien plus de membres. Surement le cercle le plus important à ce jour, leur nombre exact est inconnu car l’individu est noyé dans la masse. Pour le clan de Pékin le bien être de la majorité passe en priorité et est d’ailleurs la seule chose qui importe réellement, la notion d’individualisme n’existe pas chez eux. C’est pourquoi ils restent des sorciers soudés avec un sens du sacrifice certain, ils feront toujours passer les intérêts de la communauté magique avant le leur. Ce qui explique que ce coven est également celui qui pose le moins de problèmes au Sénat. Ils sont disciplinés et respectueux des lois, surement trop, aucune décision ne sera prise sans la consultation de leur Suprême, aucune initiative personnelle, aucun acte irréfléchi ou audacieux.

Spécialité : Le clan de Pékin pratique essentiellement la magie dans un but bénéfique et pacifiste, la magie noire est totalement proscrite notamment parce qu’elle défit les lois de la nature et joue avec les forces de l’équilibres dont ils sont très soucieux. Leurs pouvoirs sont le plus souvent liés à la magie des guérisseurs, l’anesthésie et le contrôle des forces vitales. Ils sont excellents dans la maîtrise de la médecine alternative et ne trouvent pas leur égale quand à la préparation de potions. Ils sont connus pour en avoir conçu une qui a pour but d’amplifier les pouvoirs d’un sorcier sur une très longue durée. Néanmoins leurs secrets sont bien gardés et il est impossible de s’approprier leurs techniques celles-ci ne se partageant qu’au sein de leur cercle, d’ancêtres aux novices.  


Your spirit is the true shield.
clan woodbanes d'abalak

Suprême : Aleksandra Svetlana Zhenya Vassili dite l’Ancienne. Une main de fer, un mental d’acier, voilà maintenant quelques années que la reine des abeilles se meure, bientôt remplacée par la suivante. Chez les russes le cérémonie des sept merveilles approche à grand pas, bientôt la Suprême sera une autre à voir quel profil celle-ci aura entre les trois prétendants qui sont tout aussi froids les uns que les autres.

Nombre de membres & mentalité : Les Woodbanes étaient un grand et puissant clan il y a des centaines d’années, aujourd’hui sur le déclin, en voie d’extinction, ici plus qu’ailleurs la naissance d’une sorcière est un acte béni des dieux. Comptant une dizaine de membres seulement, les Woodbanes pourraient être comparés à de vrais gaulois, ils n’ont certainement pas le nombre de leur côté, mais n’en sont pas moins des sorciers talentueux, quoique conservateurs. En effet, les russes sont comme qui dirait des sorciers de la vieille école. Utilisant des formules anciennes, des façons de faire archaïques, ils sont enfermés dans le passé, toujours dans leur petit village reclus, ne souhaitant pas être dérangés et évitant par la même occasion de côtoyer beaucoup d’humains dont ils se méfient. Les Woodbanes semblent à première vue comme prisonniers de leur forêt, il s’agit en fait de leur domaine, connaissant les environs, la faune et la flore, mieux que personne.

Spécialité : Ils ont certainement inspiré la vieille légende de la sorcière Baba Yaga, l’ogresse terrée dans sa forêt, mangeant les enfants qui osaient s’aventurer sur ses terres. En effet, les Woodbanes collectionnent aussi les crânes, nullement sensibles ou impressionnés, ils pourraient paraître de nature morbide, mais il s’agit de leur pratique de leur spécialité, la mort, la nécromancie. Ainsi, les russes sont-ils doués en vision et communication avec les morts, contrôle des ombres et résurrection, tant de choses terrifiantes et démoniaques aux yeux des puritains, les Woodbanes en ont fait un art de vivre. Evoluant toujours entourés des esprits des défunts, ils leur vouent un grand respect, ne souhaitant par les contrarier, car le risque pour les sorcières pratiquant ce type de magie est toujours présent, il n’est pas rare qu’une sorcière se fasse posséder l’espace de quelques temps par l’esprit dont elle a éveillé la colère.



L'aspetto delle cose varia secondo le emozioni; e così noi vediamo magia e bellezza in loro, ma, in realtà, magia e bellezza sono in noi.
clan australis de rome

Suprême : Ulrico Giovanne Raffaele DaCuore. Il incarne parfaitement la mentalité de son clan. Il est un leader, un vrai roc qui tend à impressionner, d’autant plus qu’il est maintenant au pouvoir depuis une centaine d’année, son successeur étant mort de la main d’un hunter, d’où son mépris immense pour les chasseurs. Il est un des seuls sorciers de l’histoire à être devenu un Suprême, maîtrisant parmi ses sept pouvoirs six émotions primaires, réputé pour concilier le caractère d’un vrai séducteur à celui d’un parfait général d’armée. Alternant la finesse et la fermeté selon la situation.  

Nombre de membres & mentalité : Les Australis sont légions, étant le clan le plus important d’Italie et peut-être du monde, leurs origines sont très anciennes et remontent à l’Antiquité. La plupart des familles importantes sont en réalité les descendants de grands magiciens romains, le nom et la lignée étant très importants chez ces latins. Toutefois, les italiens bien qu’attachés à la noblesse du patronyme ne se montrent pas sélectifs, ils fonctionnent en tant que famille. Une grande famille certes, mais ici tout le monde doit voir le sorcier voisin comme son frère et s’entraider les uns les autres pour que les Australis puissent perdurer. Ils sont aussi très ouverts, voir théâtraux, accusés d’écarts par le Sénat qui estime les italiens un peu trop frivoles et négligents sur des lois. Cependant, même s’ils se permettent quelques excès, il faut savoir qu’il s’agit d’un clan ô combien sérieux et dont les membres sont rarement passés devant le Sénat pour y être jugés.

Spécialité : Chaleureux et festifs il ne faut pas oublier que derrière leurs sourires charmeurs se cachent de grands manipulateurs. Les Australis sont axés depuis maintenant un millier d’année sur le contrôle des émotions et la magie rouge en général qu’ils maîtrisent à  la perfection, ils savent obtenir ce qu’ils veulent, influencer les autres personnes, mais aussi sonder ceux qu’ils croisent et cerner de parfaits inconnus. La plupart contrôlent une émotion : la peur, la colère, la tristesse, l’euphorie, la nostalgie, la plénitude etc. Certains vous mèneront à la baguette, insufflant en vous le sentiment qu’ils auront choisi. Les latins sont rusés, ils sont aussi connus pour être très doués en potions, notamment en philtres, connus mondialement pour leurs philtres d’amour qui n’est qu’un faible aperçu de leurs talents.



Fear it's just a feeling and you can get over it.
clan alangba de porto novo

Suprême : Agbatan Brewa Amotekun Kossidagbé, la panthère noire, féline, dangereuse, elle est celle qu’on respecte et dont on craint la colère, vengeresse elle détruirait quiconque s’en prendrait aux siens. Elle est l’eau qui dort, sauvage et maternelle en temps voulu, destructrice et monstrueuse si elle se sent en danger. Mais toujours juste, elle donne ce qu’elle reçoit, rend les coups ou les bienfaits.

Nombre de membres & mentalité : C'est chez les Alangba que sont nés les premiers rites vaudou, ils sont ainsi très fermés, leur pratique de la magie étant différente des occidentaux, ils restent entre eux, avec leurs secrets, leur magie pour religion, se croyant souvent supérieurs aux sorciers blancs qui ne comprennent selon eux que le quart de la vraie magie vaudou, offrant régulièrement des offrandes ou des sacrifices aux Lwas, ces esprits, des divinités inférieures et protectrices qu’ils invoquent en cas de besoin dont le plus connu est Papa Legba aussi appelé le « messager des dieux ». Ils sont nombreux à faire parties de ce clan béninois, peut-être une soixantaine toutefois tous ne restent pas dans leur fief, ils voyagent à travers toute l’Afrique mais reviennent sans cesse à leur ville d’origine car ils sont très attachés à leurs racines. Claniques, si l'un d'eux est victime d'un chasseur, il n'y a nul doute que tous les Alangba se lieront et riposteront sans attendre pour venger l'âme de l'un des leurs, quand bien même ils ne connaissaient pas le mort plus que ça, il s'agit là d'une règle, personne ne touche un sorcier béninois. Ils sont aussi sanguins, trop, toujours dans l'exagération croyant pouvoir tout vaincre ce qui peut leur jouer des tours, ils n'acceptent aussi que peu les étrangers qui ne partagent pas leur vision ou ne la respecte pas.

Spécialité : Le vaudou est une forme de magie très particulière, pour les Alangba il s’agit aussi d’une philosophie, d’un héritage, d’un langage, d’une religion constituée de dieux et de forces invisibles dont ils essaient de se concilier la puissance et la bienveillance. Les béninois utilisent alors des totems, mais également des danses rituelles, des symboles, du sang, les esprits des défunts, des plantes, l'esprit de la terre et ainsi les forces de la nature (la foudre, la mer, la maladie, etc.). Cette pratique se caractérise aussi par des rites d'« incorporation » (possession volontaire et provisoire par les esprits), des sacrifices d'animaux, la croyance ancêtres divinisés et en de multiples monstres ainsi qu’aux morts-vivants (zombies) et en la possibilité de leur création artificielle, la croyance en un panthéon de plusieurs dieux-esprits les Lwas, ainsi que la pratique de la sorcellerie sur des poupées à épingles (poupée vaudou). Le vaudou étant considéré comme une pratique ayant pour but de se venger, pour les africains la magie n'est pas essentiellement négative, ils l'utilisent à part égal, à bon escient ou en cas de défense.

/ ! \ pour l’instant nous n’accepterons que des étrangers issus de ces clans-ci car il faut se souvenir que les sorcières sont peu nombreuses dans le monde, il n’y a pas énormément de clans, la plupart des sorciers rejoignant ainsi les grands cercles où ils trouveront protection et enseignement. De plus, les caractéristiques de ces clans nous semblent être assez variées pour que chacun y trouve son bonheur ! / ! \
 
all rights reserved. salem

Revenir en haut Aller en bas
 

☾ les covens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — OTHERS COVENS
» Les Covens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SΔLEM + witch among us :: les grimoires poussiéreux-